Le seul secret pour ne plus être « needy »

L’envoi du premier SMS marque pour certains le début d’une interminable attente.

Va-t-elle répondre ? …
Pourquoi ne répond-elle pas ? …

Vous avez peut-être vécu cela. Heure après heure, vous guettez un signe de sa part… son absence de réponse vous torture à petit feu… le lendemain vous n’y tenez plus et lui envoyez un second message.

Coucou Nadia, j’attends toujours ta réponse 🙂 J’espère que tu vas bien ! Bisous

Aie aie aie, c’est l’exemple typique de ce que l’on appelle être « needy » : être trop dans la demande, insister dans le mauvais sens du terme, sous-communiquer que l’on a besoin d’elle.

En plus, lorsqu’on met trop d’espoir dans ce qui n’est pour l’instant que du vent, on se fait du mal. Vous en connaissez tous la version pathétique extrême : Ted de How I met your mother qui voit sa future femme dans toutes celles qu’il rencontre.

Bien souvent, ce mauvais état d’esprit transparaît dès les premières secondes et explique 90% des rejets, dans la rue comme en soirée. C’est l’une des premières choses à éliminer lorsqu’on débute, voici comment.

De la demande au détachement

Pour ne plus être dans la demande, la seule solution est de cultiver son contraire : le DÉTACHEMENT. Dès que vous êtes détaché, vous devenez beaucoup plus attirant. A mon sens c’est même l’une des marques de confiance les plus sexy qui soit. Le détachement est par ailleurs indispensable pour cesser de se dévorer l’esprit quand une femme prend son temps pour répondre. Le détachement, c’est tout simplement :

  • ne pas avoir besoin d’elle
  • ne pas chercher à lui plaire
  • se moquer du résultat (d’une rencontre prise individuellement)

Plus facile à dire qu’à faire me direz-vous, et vous avez raison. Car au fond, nous avons toujours envie de réussir. La solution pour sortir de ce dilemme est de…

Vivre dans l’abondance

On n’est vraiment détaché que lorsqu’on a suffisamment d’options, lorsqu’on vit entouré de femmes. La bonne nouvelle, c’est que cela n’est pas réservé aux stars d’Hollywood !

Supposons que vous preniez ne serait-ce qu’un numéro par jour, objectif largement atteignable en abordant 4 fois dans la journée. Temps total investi : 10 minutes diluées dans vos déplacements quotidiens, autant dire rien. Cela fait 7 numéros par semaine soit 30 par mois ! Même si la moitié ne répond pas, vous aurez au grand minimum 1-2 rendez-vous par semaine !

Et c’est sans compter sur les quelques soirées que vous ferez dans le mois : ajoutez 2-3 rencontres de plus à chaque fois.

Autant dire qu’à ce rythme, vous n’aurez que faire des filles qui se désistent. Vous serez trop occupé à répondre à celles qui veulent vous revoir.

Si vous enclenchez la bonne dynamique, vous ne tarderez pas à avoir une vingtaine de numéros dans la zone tampon allant de la rencontre au premier rendez-vous, et ce pour un investissement en temps minimal. Vous pourriez avoir des rendez-vous chaque jour si vous le souhaitiez (ce que je vous déconseille…), vous seriez même obligé d’en fixer certains 10 jours à l’avance…

A tel point que les jours où vous serez très occupé, vous découvrirez en allumant votre téléphone une file de messages que vous aurez presque du mal à gérer.

Vous comprendrez au passage pourquoi certaines femmes ne répondent pas : ce n’est pas forcément qu’elles ne sont pas intéressées, c’est bien souvent qu’elles ont reçu trop de SMS et que le vôtre s’est perdu au fond de leur téléphone. Voilà pourquoi il faut les relancer… sans être needy ! (voir comment draguer par SMS).

L’abondance est un sentiment libérateur et fondamental pour développer la croyance que vous êtes désiré des femmes. Vous devez en faire votre premier objectif de séduction.

C’est quand on vit dans l’abondance que l’on peut aller à contre courant de certaines idées reçues. Par exemple quand une fille demande mon numéro parce qu’elle ne veut pas donner le sien, je le lui donne bien volontiers – après l’avoir taquinée au cas où ce serait une fausse résistance : « T’inquiète je suis bien élevé, je ne t’appellerai pas à 2h du matin ». En agissant ainsi je communique ma réalité qui est : tu me plais mais ça ne sera pas un drame si je ne te revois pas, j’ai suffisamment d’opportunités et pas de temps à perdre avec une fille qui n’est pas intéressée. Résultat : 1 fille sur 3 me recontacte, et pour le coup je suis sûr qu’elle est motivée.

 

A vous de jouer

Prenez dès maintenant le chemin de l’abondance :

  • Faites 4 approches par jour dans le but de prendre 7 numéros par semaine.
  • Si besoin, complétez par une session hebdomadaire d’une demi-heure avec pour objectif de prendre 3 numéros. Choisissez pour cela un moment de la journée avec beaucoup de passage (sortie des bureaux, quartiers commerçants le samedi après-midi, etc.)
  • Ne passez pas votre vie à draguer.
  • Relancez les filles qui ne donnent pas de nouvelles, 3 jours, 1 semaine ou même 1 mois plus tard
  • . Vous aurez parfois de bonnes surprises.

Inscris toi à la newletter et reçois un Ebook offert qui va t’apprendre les secrets pour bien débuter en séduction +5 vidéos de drague
ABORDER

Reçois gratuitement 5 vidéos de drague

+ Un E-book OFFERT

 

Inscris ton mail  

Super, tu es inscris, tu vas recevoir un mail tout de suite