fbpx

Faut il être un bad-boy pour séduire ?

Celui que toutes les femmes veulent secrètement, celui dont les « bons gars » sont super jaloux, celui qu’on traite de « trou de cul » ou de «connard» par envie, le séducteur ultime, et ce, toutes époques confondues :

le « bad boy ». Et non, être un « bad boy » ne se résume pas à rouler en moto et à avoir des tatouages.

Je vais vous expliquer dans cet article ce qu’un bad boy pourquoi les femmes en raffolent et si il faut devenir un boy pour plaire et séduire les femmes.

Le bad boy

Être un bad boy, un mauvais garçon, c’est d’abord et avant tout un état d’esprit, une façon d’être. Vous n’avez pas besoin d’avoir une grosse barbe frisée et un manteau de cuir pour être l’objet des fantasmes de ces dames; il vous suffit simplement de comprendre qui vous êtes et ce que vous voulez, puis de l’assumer au maximum, constamment.

J’aimerai mettre en évidence un phénomène intéressant et intriguant en matière de séduction : les « bad boys » et leur apparent succès auprès de la gente féminine.
Qu’en est-il ? Leur succès est-il légitime et justifié ? Faut-il devenir un « bad boy » pour plaire aux femmes ? Quels sont leurs qualités et leurs défauts ? Autant de bonnes questions qui méritent de bonnes réponses.

Voici un extrait d’un livre intitulé Bad Boys: Why We Love Them, How to Live with Them and When to Leave Them, de Carole Lieberman et Lisa Collier, paru en 1998.

« …What is a bad boy? He’s a rebel without a cause, a cool dude in a motorcycle jacket, a real-life Huckleberry Finn who wants to take you on a wild river ride to adventure. He’s wounded, moody, misunderstood-a dreamer, a seducer, a daredevil.

He is a man of mystery and a fascinating paradox. He’s both a lost little boy and a man with a dark side. He breaks your heart with his wicked ways, but whether he’s a wanton wolf or a dangerous desperado, he makes you long to rescue him from his pain. He’s hurtful cruel, or simply careless and self-absorbed, but you can’t resist jumping on his motorcycle and roaring off into the steamy night with him. And once you’ve given him your heart forever… he’s gone with the wind!

He is someone who sets off throbbing sexual and aggressive passions within you. Because he’s aloof and elusive, you get caught up in the challenge and excitement of the chase-though he’s not always someone you’d really want even if you did capture him. A bad boy may tell you he’s generally right.
He’s a frog you hope to turn into a fairy-tale prince with the magic of your kiss… »

Pour ceux qui auraient des difficultés avec la langue de Shakespeare, voici l’extrait traduit par mes soins.

Qu’est-ce qu’un bad boy ?

C’est un rebel sans cause, un type « cool » vêtu d’un blouson de motard, un Huckleberry Finn des temps modernes qui veut vous embarquer avec lui pour de folles aventures.

C’est un homme blessé, lunatique, incompris – un rêveur, un séducteur, un trompe-la-mort. Il est un mystère et un paradoxe fascinant, à la fois un petit garçon égaré et un homme avec un côté noir qui vous brise les cœur par ses sales manières. Mais qu’il soit un loup sauvage ou un dangereux hors-la-loi, vous n’avez qu’une envie : le soulager de ses maux. Il est blessant, cruel, ou tout simplement indifférent et égoîste ; mais vous ne pouvez résister à la tentation d’enfourcher sa moto et de filer avec lui dans la torpeur de la nuit. Et lorsque vous lui avez enfin donné votre cœur pour toujours, il a disparu à jamais.

Il est l’homme qui libère en vous les pulsions d’un désir sexuel agressif et vibrant. Parce qu’il est distant et insaisissable, vous ne pouvez renoncer au défi de lui courir après, bien qu’ il ne soit pas forcément l’homme qui vous convienne quand bien même vous l’attraperiez. Un bad boy vous dira qu’il agit généralement en bien.
Il est le crapaud que vous espérez transformer en prince charmant par la magie de votre baiser… »


Malheureusement, la traduction Française n’est pas aussi puissante que la version originale, et l’on perd un peu de l’intensité que permet le vocabulaire Anglais. 

Que nous dévoile ce passage ? L’auteur nous parle ici principalement d’émotions, qui ne peuvent malheureusement être que partiellement traduites par des mots. Pour saisir toute l’ampleur de ce qu’il peut être ressenti, il faut faire travailler son imagination. Imaginez ce qu’elle peut ressentir lorsqu’elle nous dit qu’un « bad boy » déclenche chez une femme « un désir sexuel agressif et vibrant« …

Elle ne dit pas « il essaie de vous convaincre de ressentir de l’attirance pour lui », ou encore « il vous invite au restaurant, fait tout pour vous, vous complimente et vous offre des cadeaux jusqu’à ce que vous l’appréciez ».

Il ici est question d’un homme qui, par ses manières d’agir, libère « un désir sexuel agressif et vibrant », non pas parce qu’il est grand, beau, célèbre, riche ou musclé, mais parce qu’il se distingue des autres hommes en ce qu’il communique d’une manière différente avec les femmes. Et c’est justement cette manière de communiquer, et tout ce qu’elle véhicule, qui le rend si attirant et magnétique.

 Vous vous êtes tous déjà dit au moins une fois à propos d’une fille « mais qu’est-ce qu’elle fout avec un type pareil ?! Il ne la respecte pas, il lui fait du mal, il ne la mérite pas ! En plus il est même pas beau !

Pourquoi est-ce qu’elle ne s’intéresse pas plutôt à un mec comme moi ? Je suis gentil, attentionné, je ne lui veut que du bien… C’est injuste ! »

Il ne fait aucun doute que les femmes sont attirées par les « bad boys », nous avons tous des exemples de cela. Mais malheureusement, les bad boys ont aussi bien souvent un côté sombre : il sont abusifs, blessants, égoïstes, parfois même violents.

Je suis intimement convaincu qu’il est possible de prendre ce que font ces « bad boys » pour déclencher ce formidable flot d’émotions qu’ils arrivent à faire ressentir aux femmes, sans en prendre les côtés abusifs et sombres qui les desservent. Ce qui plaît, ce n’est pas le fait qu’ils soient méchants, irrespectueux ou égoïstes, mais ce sont les autres qualités et caractéristiques qu’ils possèdent.

Quelles sont les caractéristiques qui composent leur personnalité et qui les rendent séduisants ?

D’après l’extrait, les « bad boys » sont aventuriers, « cools », imprévisibles, mystérieux, fascinants, touchants, indifférents, égoïstes, insaisissables… Je n’ai pris ici que les traits les moins « négatifs » de leur personnalité. 
Notez comme ces caractéristiques renvoient à des émotions, des sentiments, contrairement à des caractéristiques comme riches, beau, musclés, célèbres, qui renvoient elles à des états de fait pragmatiques et rationnels.

Si vous vous souvenez de mon article sur la courbe émotionnelle, vous comprendrez aisément pourquoi les « bad boys » peuvent être si attirants pour les femmes : les émotions qu’ils arrivent à communiquer ne sont pas seulement puissantes, elles sont aussi variées et imprévisibles.

Ce sont des émotions qui sont universelles et intemporelles, et qui ont été décrites au fil des temps par de nombreuses femmes et/ou artistes. 

Picture

 

Je vous conseil de regarder le film A Streetcar Named Desire d’Elia Kazan, avec Marlon Brando et Vivien Leigh. 

Stanley, le personnage que joue Brando, incarne exactement l’archétype du « bad boy » : dominateur, macho, violent, mais à la fois intense, magnétique, charismatique et sexy (demandez donc à vos grand-mère ce qu’incarnait Marlon Brando à l’époque…) Voici un petit extrait, mais je vous invite sérieusement à voir le film en entier. 

Les « bad boys » sont donc à la fois une source d’inspiration positive et négative : il faut copier, imiter et s’approprier les qualités qui leurs donnent leur magnétisme (insaisissables, indépendants, aventuriers, sexués, touchants, mystérieux, etc…) tout en rejetant les caractéristiques « négatives » qu’ils possèdent (abusifs, violent, irrespectueux, etc).

 

Découvre aussi mes articles 

Comment draguer de la touriste ?

Où draguer dans Paris ?

Inscris toi à la newletter et reçois un Ebook offert qui va t’apprendre les secrets pour bien débuter en séduction +5 vidéos de drague

Inscris toi à notre newsletter

Tu as reçus le mail, bravo